Jean-Paul Dub

Retour en images sur quelques concerts de Jean-Paul Dub accompagnés de video-live entre 2015 et 2019.

Depuis maintenant 10 ans et presque 300 prestations au compteur, Jean-Paul Dub (Pablo Géléoc) parcourt la France et l’étranger (Belgique, Pologne, Canada, Ukraine, …) pour diffuser sa musique : un reggae-dub ethnique aux influences multiples et marqué par l’esprit « Dub it yourself » des années 90.

Jean-Paul Dub, Le Tétris (Rouen),
photo : Meïssa Alao-Fary
Jean-Paul Dub, Le Tétris (Rouen),
photo : Meïssa Alao-Fary
Jean-Paul Dub, Le Tétris (Rouen),
photo : Meïssa Alao-Fary
Jean-Paul Dub, La Cité-Théâtre (Caen),
photo : Willy Parment
Jean-Paul Dub, La Cité-Théâtre (Caen),
photo : Willy Parment
Jean-Paul Dub, La Cité-Théâtre (Caen),
photo : Willy Parment
Jean-Paul Dub, Le Cargö (Caen)
Jean-Paul Dub, Le Tétris (Rouen),
photo : Meïssa Alao-Fary
Jean-Paul Dub, Le Tétris (Rouen),
photo : Meïssa Alao-Fary
Jean-Paul Dub, (St Hilaire)
Jean-Paul Dub, (St Hilaire)
Jean-Paul Dub, La Cité-Théâtre (Caen),
photo : Willy Parment
Jean-Paul Dub, Le Cargö (Caen)
Jean-Paul Dub, Le Quai’son (Nancy)

A partir de 2007, Pablo produit sa musique avec des logiciels et en enregistrant les instruments de ses amis musiciens croisés sur la route : violon, saxophone ou harmonica. Très vite, il partage l’affiche avec des références de la musique dub comme Zion Train, Vibronics ou Zenzile mais aussi avec des fleurons de la scène alternative française comme Pneu ou Rubin Steiner. En 2009 il croisera le jeune chanteur Nâaman au hasard des sound system normands, Pablo l’invitera à chanter sur ses productions accompagné de ses autres amis musiciens avec lesquelles il réalise son second album Step by Step en 2009. En 2011, il crée le label « Vaticaen Production » d’abord pour sortir ses propres E.P et albums en digital, CD et vinyle. Rapidement, des compilations (Vaticaen Box 1 et 2) en téléchargement libre sur lesquelles on retrouve des dubmakers respectés voient le jour (Brain Damage, Panda Dub ou Ondubground). En 2013 il sort New Cuts sur le label Marée Bass qui réunie 12 pistes audio et 3 clips vidéos, et en 2015 sort Worlds Inside sur le label Svaha, bien accueilli par les réseaux dub, il sera joué avec plusieurs musiciens sur quelques dates et sera nommé aux victoires du reggae 2016. En 2016, il produit la compilation « Dubs for Syria » en soutien aux victimes de la guerre et collabore avec Soom T pour la réalisation du titre « No more War » qui deviendra le morceau d’ouverture de la compilation. Lire la suite ici

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s