Résidence Groundswell Bass Dub St Pierre Eglise (50)

Création vidéo pour le spectacle du groupe Groundswell Bass Dub à St Pierre-Eglise (50) réunissant des passionnés de différents horizons pour construire une narration elliptique autour de thèmes faisant écho à la métaphysique, la mythologie ou à l’actualité. Inspiré par le dub français des années 90/2000 les compositions musicales imposent des ambiances lourdes et souvent sombres durant lesquelles se succèdent une série de performances du corps créant un objet global homogène et énigmatique. De cette expérience marquée par la fantaisie et l’originalité émerge une unité grâce à la diversité et la richesse des intervenants. Elaborée au fil des résidences mises en place depuis la fin de l’année 2020,  cette expérience immersive emmène le spectateur dans un monde onirique et pluridisciplinaire pour servir un spectacle collectif dynamique et intense.
Si l’ambiance générale est plutôt obscure, elle est aussi teintée d’humour et de second degré, une dichotomie que les musiciens cultivent depuis le début du projet, la création vidéo mêle donc logiquement sampling et retouches d’un grand classique de Série B : Plan 9 d’Ed Wood ainsi que de la création d’animations originales réalisées à partir de dessins dans lesquelles on retrouve le mythe d’Icare, la civilisation Maya ou encore une relecture de la mythologie égyptienne, faisant écho aux samples audios diffusés en live par le groupe. L’ambiance et l’esthétique générale développées pour la création de ce spectacle sont à l’image du projet : décalées, sombres et teintées de second degré.
Résidence du 21 au 24 mai, restitution publique le 24 mai.

 

Groundswell Bass Dub – videos clips par Pablo Géléoc (B V)

Dernière réalisation de Pablo Géléoc sur la musique du Groundswell Bass Dub et leur titre « Saba Dub ». Ce clip fera partie du VJ set pour les lives du groupe. Prochaine résidence prévue fin mai.
 
Réalisations précédentes de Pablo Géléoc, toujours dans le cadre de la production du vj set du groupe Groundswell Bass Dub.
 

Mapping monumental Château de St Germain-de-Livet

Le Pôle Muséal de la Communauté d’Agglomération Lisieux Normandie a proposé la cinquième édition de son événement hivernal inédit, Lumières ! Le samedi 30 novembre de 17h à 21h et le dimanche 1er décembre de 17h à 20h00. Au cœur de ce site aux multiples facettes, aussi fascinant en été qu’en hiver, le Pôle Muséal propose un moment unique pour faire rêver petits et grands. Une occasion originale de (re)découvrir ce patrimoine singulier qui combine une architecture incomparable à des collections remarquables. Le temps de ces deux soirs d’hiver, le Pôle Muséal propose une toute autre vision du Château et de son écrin de verdure pour faire vivre au public un instant unique, poétique et étincelant au cœur du Pays d’Auge.

La façade polychrome et la poterne du Château-Musée deviennent un écran monumental sur lesquels s’animent formes, couleurs et personnages. Un spectacle visuel et sonore invite à découvrir cette architecture remarquable sous une angle nouveau.
Les chefs d’orchestre de cette audace visuelle : Bandit Visions , collectif de création audiovisuelle, spécialisé dans le mapping vidéo. Fondé en 2011 par Pablo Géléoc et basé en Normandie, Bandit Visions propose différentes installations mêlant recherches plastiques, réflexions artistiques et innovations techniques utilisant souvent le procédé du mapping vidéo.Inspirés par le dessin animé, l’infographie ou les jeux vidéo, les membres du collectif travaillent sur des projets dont ils définissent et élaborent la trame narrative en écrivant le scénario et les éventuels dialogues. Depuis 2011, Bandit Visions diffuse ses créations originales surtout lors de mapping vidéo monumentaux (Abbaye-Aux-Dames de Caen, Théâtre de Chartres ou Théâtre du Nord à Lille) jouant avec les effets d’optique pour mettre en valeur le patrimoine et plonger le spectateur dans des ambiances immersives. La technique du trompe-l’œil est souvent utilisée dans ce genre de dispositif, faisant perdre ses repères visuels au spectateur tout en proposant une relecture pertinente du bâtiment, souvent en lien avec son histoire.
Ouest-France 29 novembre 2019